Le massage pour bébé : des gestes simples pour rencontrer son enfant

Mélanie Nadal - Le 25 Avr 2014

Mélanie Nadal, sage-femme à la Polyclinique du Parc depuis 2007, réalise et anime des ateliers de massages pour bébés au sein du service maternité. Une démarche à succès appréciée des bébés comme des jeunes parents.

Pouvez-vous nous dire en quoi le massage bébé consiste exactement ?

Il s’agit essentiellement de prendre du temps avec bébé et de  partager avec lui un moment apaisant. Composé de gestes simples, le massage pour bébés vise à favoriser la relation parent/enfant et à créer un lien d’attachement.

Comment êtes-vous arrivée à le pratiquer ?

Après mes études à l’école de sages-femmes de Rouen en 2001, j’ai travaillé au sein d’une maternité privée à Neuilly-sur-Seine. C’est là-bas qu’en 2004, avec l’Association Bien-Être et l’Association Française de Massage pour Bébé, j’ai obtenu un diplôme pour pratiquer le massage bébé. Je travaille à la Polyclinique du Parc depuis 2007 et cela fait 2 ans que j’anime des ateliers de massages pour bébés, à raison d’une fois par semaine, selon l’activité du service. Il m’arrive également de proposer des séances de manière individuelle.

Le massage pour bébé, c’est un moment d’échange avec les parents ?

Oui ! Parce que les parents apprennent à mieux connaître leur enfant et à aimer par le toucher, l’attachement entre parents et bébé s’en trouve renforcé. C’est un moment de communication entre le couple et l’enfant. Les massages peuvent débuter très tôt, dès le 3ème ou 4ème jour de vie et constituent un moment relaxant, pour le bébé comme pour les parents. Ils permettent également d’améliorer le développement psychomoteur de l’enfant. Notez qu’on parle aussi de massage du contenant.

Finalement c’est aussi bénéfique pour l’enfant que pour les parents ?

En effet. Les parents y adhèrent bien, même si pratiquer les massages pour bébés demande un état d’esprit un peu différent. Le but premier étant le contact avec leur enfant, il faut qu’ils comprennent cette pratique comme une manière de le rencontrer autrement. Cette démarche est généralement bien accueillie, il arrive même qu’à la fin d’un atelier, les parents, eux aussi relaxés, aient du mal à quitter la pièce. Par ailleurs, le fait que je sois sage-femme permet de créer la discussion et d’aborder des thèmes de prévention comme la mort subite du nourrisson ou le retour à la maison.

Le massage pour bébé a des bienfaits au-delà de la relaxation ?

Cette technique du massage pour bébé existe depuis des millénaires comme soin de base pour l’enfant et permet de soulager des gaz ou des coliques chez les nouveaux-nés. En outre, le fait d’être massé dégage des endorphines qui permettent à l’enfant d’être moins souvent malade. Dès la première minute de massage, le bébé change instantanément et se calme rapidement. Je n’ai jamais eu le problème d’un bébé qui n’arrive pas à se détendre. A force, c’est même lui qui réclame le massage.

Quels développements envisagez-vous au sein de la Polyclinique du Parc ?

Actuellement je suis seule à réaliser ces massages pour bébés, mais face au succès de cette démarche l’équipe de la maternité va commencer une formation. A l’avenir, nous souhaitons que chaque parent qui le désire puisse apprendre à faire ces massages pour bébés au sein de la Polyclinique.

Pour conclure, un conseil pour les jeunes parents ?

L’enfant a besoin d’être touché, porté et de sentir un contact franc avec ses parents, prenez le temps d’un massage pour renforcer ce lien !